Jules Lermina

Après avoir exercé divers métiers et tenté sans succès de se lancer dans les affaires, il entame une carrière journalistique en 1859 et s’engage du côté des socialistes, ce qui lui vaut plusieurs séjours en prison et le soutien de Victor Hugo.
Ses premiers romans paraissent sous le pseudonyme de William Cobb. Il laisse une œuvre abondante, qui comprend des romans d’aventures, dont notamment des suites aux Mystères de Paris d’Eugène Sue et au Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas, ainsi que des romans policiers, des contes inspirés par son intérêt pour les sciences occultes, un dictionnaire biographique et un dictionnaire d’argot.
Il est également l’auteur de L’ABC du libertaire édité par la colonie libertaire d’Aiglemont et publie dans le journal Le Libertaire. Il est, de ce fait, parfois présenté comme un « écrivain anarchiste ».

Lien documenté : WIKIPEDIA