Cosmopolite (ou Alexandre Sethon)

Les secrets de la transmutation lui auraient été révélés par Jacob Haussen, un homme qu’il avait sauvé, chez lui, près d’Édimbourg, d’un naufrage. On l’appelle « Le Cosmopolite » car il se déplace de ville en ville (Amsterdam en 1602, Rotterdam, Strasbourg, Francfort-sur-le-Main, Bâle, Cologne, Hambourg, Munich, Krosnen, Varsovie, Cracovie), en voulant, semble-t-il, convaincre de l’efficacité de la poudre de transmutation sur le plomb ou le verre d’antimoine (oxyde d’antimoine), le zinc, le fer