| |
Bandeau
Bibliothèque Numérique Alchimique du Merveilleux (BNAM)
BNAM, Bibliothèque numérique ésotérique gratuite

Bibliothèque numérique gratuite, d’archives, documents, livres, textes d’alchimie, livres numériques gratuits, notes, signets, manuscrits, transcriptions, pages web, liens, procédés et techniques, références de brevets et tous supports numérisés en rapport avec l’hermétisme, la pratique et la réalisation du grand œuvre au laboratoire alchimique.

ZECHAIRE DENIS ou Zacaire

Denis Zachaire, né en 1510, en Guyenne, dans l’actuelle Aquitaine, avec Bordeaux comme capitale. Il fit de brillantes études au collège des Arts de Bordeaux, puis à la faculté de droit de Toulouse. Là, il se met à expérimenter l’alchimie, apprise auprès d’un maître à Bordeaux. Il fut demandé à Pau par le roi de Navarre (Henri II de Navarre) qui, vers 1545, lui promet 4000 écus pour avoir le secret de la transformation du cinabre en argent. Il est mort en 1556.

  • Opuscule très-eccellent de la vraye philosophie naturelle des métaulx.
    Ed. G. Silvius. 1567. Anvers. B.N.- R. 54294 - Rés. J. 2081(2)
    Ed. P. Rigaud. 1612. Lyon. B.N.- R. 54261
    Ed. La Violette. 1977. Paris.
    Ed. La Table d’émeraude. 1990. Paris. Fac-similé de l’éd. de 1567.
    B.N.- Impr. 16-R-34212 ISBN 2-903965-16-1
  • Opuscule de la philosophie naturelle des métaux. (Voir Salmon Nicolas).
    In. Bibl. Philos. Chim. 1741. Paris. Tome II. B.N.- 8° R. 18675(2)
  • Trevisanus de Chymico miraculo, quo lapidem philosophiae appellant.
    Ed. P. Pernae. 1583. Basileae. B.N.- R. 55238
    Ed. C. Waldkirchii. 1600. Basileae. B.N.- R. 55239
  • Opusculum philosophiae naturaliis metallorum ...
    Ed. 1602. Ursellis. B.N.- R. 52268
  • Opusculum chemicum adjuncto Nicolai Flamelli in illum librum commentario ...
    (Voir Manget).
    Ed. 1702. Genevae.

Les derniers articles

OPUSCULE TRES-ECCELENT DE LA VRAYE PHILOSOPHIE NATURELLE DES METAULX
Publié le 6 octobre 2013

« Denys Zecaire, avec, entre autres personnages historiques ou mythiques, pseudo-Flamel ou Pierre-Jean Fabre ou, beaucoup plus tard, Fulcanelli, fait partie de ces rares privilégiés figurant dans le petit panthéon des adeptes français, c’est-à-dire des alchimistes supposés être parvenus au bout de leur (...)