Swedenborg Emanuel

Il publia, le plus souvent à ses frais, et en latin, soixante-dix sept volumes couvrant des domaines aussi variés que la mathématique, l’anatomie, la mécanique, la psychologie, la théosophie... Ses ouvrages « théologiques » furent édités en Angleterre et en Hollande à cause de la censure des autorités suédoises. Une partie seulement de ses travaux a été traduite.

Traité des représentations et des correspondances (Clavis Hieroglyphica arcanorum naturalium et spiritualitium per viam Repraesentationum et Correspondentiarum, 1741.

Le livre des rêves. Journal des années 1743-1744

Regnum Animale (1744-1745)

De Cultu et Amore Dei

Arcanes célestes (Arcana Caelestia, quae in Scriptura Sacra, seu Verba Domini, sunt detecta, ouvrage publié à Londres, en latin et en 8 volumes, entre 1749 et 1796

Du Ciel (et de ses merveilles) et de l’Enfer, d’après ce qui a été entendu et vu (De Coelo et ejus Mirabilibus, et de INferno, ex Auditis et Visis, 1758)

La nouvelle Jérusalem et sa doctrine céleste (De Nova Hierosolyma et ejus Doctrina Coelesti, Londres, 1758)

La sagesse angélique sur le divin amour et sur la divine sagesse (Sapientia Angelica de Divino Amore et de Divina Sapientia, Amsterdam, 1763)

La sagesse angélique sur la divine providence (Sapientia Angelica de Divina Providentia, Amsterdam, 1763)

L’Apocalypse expliquée selon le sens spirituel où sont révélés les Arcanes qui y sont prédits, et qui jusqu’à présent ont été profondément cachés (Apocalypsis Revelata, I et II, 1766). Ouvrage posthume d’Emanuel Swedenborg

L’amour vraiment conjugal (Delitiae Sapientiae de Amore Conjugiali, paru en 1768

La vraie Religion Chrétienne (Vera Christiana Religio, en 2 volumes, 1770-1771)

L’Amour scortatoire

Le cheval blanc (Apocalypse, chapitre 19)

Les quatre doctrines

De la charité

Traité curieux des Charmes de l’amour conjugal dans ce monde et dans l’autre monde.


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous