| |
Bandeau
Bibliothèque Numérique Alchimique du Merveilleux (BNAM)
BNAM, Bibliothèque numérique ésotérique gratuite

Bibliothèque numérique gratuite, d’archives, documents, livres, textes d’alchimie, livres numériques gratuits, notes, signets, manuscrits, transcriptions, pages web, liens, procédés et techniques, références de brevets et tous supports numérisés en rapport avec l’hermétisme, la pratique et la réalisation du grand œuvre au laboratoire alchimique.

BELIN (DOM)

Belin (Dom Albert, ou Jean-Albert), natif de Besançon, fit profession à l’abbaye de Faverney le 29 décembre 1629. Après qu’il » eut fait profession et achevé ses études, il fut envoyé en France, où il demeura dans l’abbaye de Cluny et ensuite dans les monastères de La Charité-sur-Loire, de Saint¬-Étienne de Nevers, à Paris, et en d’autres lieux, ce qui lui fournit l’occasion de culti¬ver son esprit et de se former dans la prédication. Il était d’une humeur douce et affable, d’une conversation aisée. Il a fait paraître la subtilité de son esprit dans les ouvrages qu’il a composés et dans les conférences publiques qu’il a tenues à Paris, prouvant par raisonnement tous les articles de notre Foi.
Après avoir été pendant quelque temps Prieur du collège de Cluny à Paris, et abbé de Notre-Dame de la Chapelle dans l’évêché de Téroûanne, il céda ces deux bénéfices à Du Laurent, grand prieur de Cluny. L’évêché de Belley, sous la métropole de Besançon, étant venu à vaquer en 1666, il en fut pourvu et obtint son brevet du Roi par la faveur de M. Colbert, ministre d’État, au fils duquel Dom Albert Belin avait procuré auprès de tous les religieux l’élection pour le prieuré de La Charité. Sa provision, ayant été présentée au Conseil de Conscience du Roi, fut rejetée ; le Roi voulut voir Dom Belin et demeura si satisfait de lui qu’il dit tout haut que ce religieux seul avait plus d’esprit que tous ceux qui lui étaient oppo¬sés, et il déclara qu’il voulait absolument qu’il fût évêque de Belley. Ses lettres patentes furent enregistrées ; il obtint ses bulles et prit possession en 1666 ou 1667... Il mourut à Belley en 1677.

Bibliothèque de Lorraine (Dom Calmet)

  • Apologie dv Grand Oevvre, ov Elixir des Philosophes,
    (dit vulgairement Pierre Philosophale.)
    Ed. P. de Bresche. 1659. Paris. B. N.- R. 52697
  • La Povdre de Sympathie ivstifiée. Ouvrage dédié à Digby.
    Ed. P. de Bresche. 1658. Paris.
    Ed. P. de Bresche. 1671. Paris. Troisième édition. B. N.- R. 52696
  • Les Aventvres du Philosophe Inconnv, en la recherche et en l’inuention de la Pierre Philosophale.
    Ed. Danguy. 1646. Paris. B. N.- R. 27185
    Ed. Iacques de Laize-de Bresche. 1674. Paris. Ouvrage contre les alchimistes.
    B. N.- R. 27184
    Ed. Retz. 1976. Paris. Bibliotheca Hermetica. Contient : Apologie du Grand Oeuvre.
    ISBN 2-7256-0173-8

Les derniers articles

LES AVENTURES DU PHILOSOPHE INCONNU en la recherche et l’invention de la pierre philosophale
Publié le 18 juillet 2013

LES AVENTURES DU PHILOSOPHE INCONNU en la recherche et l’invention de la pierre philosophale

Divisées en quatre

Au dernier desquels

par Monsieur l’Abbé Dom Belin

A Paris MDCLXXIV

...C’était bien assez dire pour me porter à l’aller voir ; aussi à l’heure même je me mis en devoir de chercher sa (...)

APOLOGIE DU GRAND ŒUVRE OU ELIXIR DES PHILOSOPHES DIT VULGAIREMENT PIERRE PHILOSOPHALE où la possibilité de cette Œuvre est démontrée très clairement ET LA PORTE DE LA VRAIE PHILOSOPHIE NATURELLE EST TOUT À FAIT OUVERTE
Publié le 5 décembre 2010

APOLOGIE DU GRAND ŒUVRE OU ELIXIR DES PHILOSOPHES

ET LA PORTE DE LA VRAIE PHILOSOPHIE NATURELLE EST TOUT À FAIT OUVERTE.

par Monsieur l’Abbé Dom Belin

...Et afin de procéder clairement et métho¬diquement, il est à supposer premièrement comme très-véritable que toutes les choses sublunaires sont (...)