| |
Bandeau
Bibliothèque Numérique Alchimique du Merveilleux (BNAM)
BNAM, Bibliothèque numérique ésotérique gratuite

Bibliothèque numérique gratuite, d’archives, documents, livres, textes d’alchimie, livres numériques gratuits, notes, signets, manuscrits, transcriptions, pages web, liens, procédés et techniques, références de brevets et tous supports numérisés en rapport avec l’hermétisme, la pratique et la réalisation du grand œuvre au laboratoire alchimique.

Philosophie occulte : Fables et Symboles
avec leur explication où sont révélés les grand secrets de la direction du magnétisme universel et des principes fondamentaux du grand oeuvre

Philosophie occulte : Fables et Symboles
avec leur explication où sont révélés les grand secrets de la direction du magnétisme universel et des principes fondamentaux du grand oeuvre

Article mis en ligne le 2 octobre 2013
dernière modification le 6 janvier 2022

Télécharger gratuitement le PDF au bas de l’article

ou obtenir une version papier de l’ouvrage

La philosophie occulte est essentiellement mythique et symbolique. Les enseignements que nous a légués l’ancien monde sont cachés presque tout entiers sous des fables et des symboles. La mythologie qui ne nous paraît plus guère qu’un amas d’inventions plus ou moins gracieuses livrées au caprice des poètes, est une grande philosophie en images. Les pieux récits de la Légende dorée que nous avons abandonnés avec trop de facilité à la critique des protestants sont un essai de mythologie à l’usage du monde nouveau. Dans le moyen âge fleurit le roman de la Rose dont le symbolisme profond se transfigure sous la plume de fer du Dante en formidables visions. Marie de France met en vers les Fables d’Esope et ouvre ainsi la voie aux charmantes créations de la Fontaine et le mystère de l’initiation est caché sous la naïveté d’Esope comme sous la sublime obscurité du Dante.
Le personnage même d’Esope est symbolique. Boulanger, l’auteur de l’Antiquité dévoilée, démontre assez bien que ce nom veut dire le sage par excellence comme le surnom arabe d’Al-Hakhim donné par les Orientaux à Lockman ; mais le nom de Lockman est hébreu et signifie l’homme adonné à la sagesse, du nom de Chocmah ou Hocmah, qui signifie sagesse, déterminé au datif par l’initiale lamed et régi par la lettre hiéroglyphique finale, le nun, qui représente l’homme par excellence, car le nun est la quatorzième lettre de l’alphabet hébraïque et réunit ainsi le symbolisme d’un double septénaire, représentant l’esprit et la forme de l’esprit qui est le corps. La légende orientale de ce Lockman ressemble à l’histoire de Salomon. Dieu lui apparaît en rêve et lui offre la toute-puissance ; Lockman préfère la sagesse. Boulanger en conclut que Lockman est le même que Salomon, et nous serions assez de son avis, si ce critique acharné à tout détruire ne cherchait bientôt à prouver que Salomon lui-même n’a pas existé. Qui donc alors aurait été l’auteur des fables de Lockman ?...

Télécharger gratuitement le PDF au bas de l’article

ou obtenir une version papier de l’ouvrage


Documents
Transcription Fables et Symboles 1.2 Mo / PDF