| |
Bandeau
Bibliothèque Numérique Alchimique du Merveilleux (BNAM)
BNAM, Bibliothèque numérique ésotérique gratuite

Bibliothèque numérique gratuite, d’archives, documents, livres, textes d’alchimie, livres numériques gratuits, notes, signets, manuscrits, transcriptions, pages web, liens, procédés et techniques, références de brevets et tous supports numérisés en rapport avec l’hermétisme, la pratique et la réalisation du grand œuvre au laboratoire alchimique.

DU TRAITÉ ALCHIMIQUE D’ARTÉPHIUS Intitulé : CLAVIS MAJORIS SAPIENTIAE

DU TRAITÉ ALCHIMIQUE D’ARTÉPHIUS CLAVIS MAJORIS SAPIENTIAE

Trois artcles du Journal des Savants de Décembre 1867, Janvier 1868, octobre 1868
Par M CHEVREUL

Article mis en ligne le 28 novembre 2010
dernière modification le 7 janvier 2022

Télécharger les PDFs au bas de l’article :

DU TRAITÉ ALCHIMIQUE D’ARTÉPHIUS
Intitulé :
CLAVIS MAJORIS SAPIENTIAE

Trois artcles du Journal des Savants de Décembre 1867, Janvier 1868, octobre 1868

Par M. E. CHEVREUL

Beaucoup d’hommes sérieux trouvent perdu le temps donné à l’étude des livres de l’antiquité, et surtout du moyen âge, écrits sous l’influence des sciences dites occultes, et dès lors les travaux qui en sont le résultat n’ont, à leur sens, aucune utilité ; mais cette conclusion ne peut être fondée, s’il est vrai que quelque estime soit accordée à l’histoire de l’esprit humain ; car jamais on ne doit méconnaître que l’exposé des erreurs, des aberrations, des absurdités même, auxquelles l’homme s’est laissé aller, fait partie essentielle de cette histoire, et l’écrivain qui la passerait sous silence, narrateur infidèle du réel, serait, auprès de ses lecteurs, le rapporteur partial d’une cause qui, présentée incomplètement, aurait pour terme l’erreur et non la vérité !
Quand on envisage l’esprit humain tel qu’il est en réalité, quelquefois il atteint à une hauteur imprévue, mais le plus souvent il marche dans l’ornière, et longtemps on l’a vu, et même encore on le voit, méconnaissant sa faiblesse, croire qu’il s’élève et qu’un vaste horizon se découvre à ses yeux, lorsqu’on réalité, dupe de l’imagination et sous le charme d’un mirage trompeur, il a négligé la méthode : sans doute elle n’est pas la mère des grandes découvertes, mais elle seule peut donner aux auteurs de ces découvertes la certitude d’avoir trouvé la vérité...

Télécharger les PDFs au bas de l’article :


Documents
1 er article Décembre 1867 128.7 ko / PDF

2 eme artcicle Janvier 1868 110.4 ko / PDF

3 eme article Octobre 1868 164.6 ko / PDF